Optimiser le travail du tuteur professionnel

Optimiser le travail du tuteur professionnel

La principale frustration qui ressort de différents témoignages de mandataires judiciaires et des délégués à la tutelle, au-delà de la rémunération, c’est le manque de temps

Le fait d’être pris par le temps en permanence et donc la difficulté de pouvoir prendre du recul sur les situations mais aussi de pouvoir échanger avec ses homologues sur les bonnes pratiques, les difficultés rencontrées.

Vient s’ajouter à ces démarches administratives essentielles, un travail de 

« conciergerie » quotidien, extrêmement chronophage qui diminue mécaniquement le temps passé auprès des majeurs sous protection et qui empêche un travail sur l’autonomie de la personne pourtant inscrit dans la loi (Article 415 du Code civil) avec ce sentiment de ne pouvoir mener à bien les missions afférentes aux mandats qui sont confiées par la justice.

C’est dans ce domaine que les professionnels doivent et peuvent être aidés par l’utilisation de moyens mis à leur disposition, mais aussi en activant un réseau de partenaires efficient.

Add Your Comment